lundi 9 juillet 2018

A chacun son médaillé

Il y a deux semaines à Paris, le loup avait pris l'ascenseur avec un "médaillé Fields". La semaine dernière, c'est moi qui suis monté à la capitale avec mes petits sabots, pour en auditionner un. Et toc.
Mercredi dernier, j'ai en effet posé deux questions à un brillant mathématicien et j'ai soigné mon coup, je peux vous le dire. Après une petite pirouette d'introduction destinée à faire sourire, j'ai été factuel, neutre dans l'intention et précis dans l'élocution. Du moins ai-je cherché à l'être.
Je me demande si je suis devenu tout rouge quand le célèbre Professeur m'a répondu que c'étaient deux excellentes questions. En tout cas, j'ai souri, flairant la figure de style. Mais il a alors ajouté qu'il était sincère puis a répondu, non sans élégance, à mes deux questions.
Depuis que j'ai entendu ça, je ne me lave plus les oreilles.

mardi 3 juillet 2018

Le loup et l'araignée

Au Palais de la Bourse mercredi dernier
Le loup eût à pitcher
Le louveteau son frère ce même jour à Paris
Avait à faire aussi
C'était l'occasion rêvée
De se retrouver pour un café
Sur le coup des dix heures
Le loup pour s'éclipser prit donc l'ascenseur
Une araignée aussi l'avait pris
C'était celle de Cédric Villani
Croyez-le ou pas
Il a attendu vendredi soir pour me raconter ça !

mercredi 20 juin 2018

Alors, ça avance ?

Hier nous avions sur le site une sorte de kermesse industrielle. Une bien belle kermesse, avec tentes sur la pelouse, polos siglés pour les exposants venus de l'ensemble des usines, posters, distribution de goodies...
J'y ai pointé mon museau mais, affolé par la foule et le bruit et plus guère concerné puisque démissionnaire, je m'apprêtais à m'échapper lorsque je suis tombé sur le sponsor de mon projet. Ou plutôt devrais-je dire l'ancien sponsor, car il est en retraite depuis début mars. Le Directeur Industrie "himself", de passage parmi nous de temps à autre, notamment pour ce genre de petite sauterie, puisqu'il n'a pas encore de remplaçant.
Auparavant, il ponctuait mes présentations en "comité de pilotage" de "c'est vachement bien" extatiques. Puis il posait une question qui montrait qu'il n'avait rien écouté de ce qu'on venait de lui dire et nous partions déjeuner. Bref, "business as usual" au siège des grandes entreprises.
Hier donc, il m'a cueillie à la sortie d'une tente d'un "alors, ça avance ?" Surpris de le voir, pressé d'échapper au vacarme, j'ai manqué ma réponse. J'ai bredouillé un "oui, oui, ça avance" des plus stupides quand j'aurai pu figer tout le petit groupe qui l'entourait d"un "oh oui, ça avance si bien que j'ai atteint la sortie dites-donc". Pfff, parfois je me déteste.

mercredi 13 juin 2018

Chat aussi ?

"Changement d'herbage réjouit les veaux" paraît-il. Et les moutons je l'espère, car je m'apprête à changer d'herbage, au sens professionnel du terme.
Du coup, je me demande quel est le poste idéal et si j'en juge par les options présentées ici, je chercherais volontiers un stage de PDG. Regard noir et tignasse ébouriffée. Capable des commentaires les plus acides comme des bourdes les plus attendrissantes... C'est tout moi !


mardi 12 juin 2018

Monsieur B. exagère (à mon avis)

Monsieur B., Officier de la Légion d'honneur et ancien membre de cabinets ministériels était récemment l'invité d'une émission télé. A l'animateur qui lui demandait s'il comptait assister à la Coupe du monde de football en Russie, il a répondu "j'espère bien, je n'ai pas encore reçu d'invitation mais j'espère me glisser dans une délégation"...
Comme je suis un chic mouton au fond, je vais lui filer un tuyau : il peut aussi s'acheter des places, tout simplement...

mardi 22 mai 2018

La quintessence du sexisme ordinaire

Je vous conseille cet édifiant article : Alice: découvrez le premier cobot de service au monde développé par Cybedroïd
Vous y ferez la connaissance de Leenby, un "super robot de développement" pour "experts" en version masculine et surtout d'Alice, sa déclinaison féminine "plus facile d'emploi" mais "figée".
Bien que "figée", on "peut lui demander d’aller chercher quelque chose et elle le fera." Dans ces conditions, on aurait aussi bien pu l'appeler Médor...
"Le design d’Alice est plus abouti et soigné que celui de Leenby. Par contre, contrairement à Leenby qui est facilement modifiable, Alice a une structure complètement figée et sécurisée" : en somme, le type est intelligent et la fille mignonne mais un peu limitée. Je rêve ou c'est d'un sexisme absolu et révoltant ?