jeudi 13 septembre 2018

lundi 3 septembre 2018

Et si elle n'a pas de culotte ?

Tout bien considéré si vous n'avez pas encore changé de boîte (cf mon post précédent) réfléchissez... En tous cas, sachez qu'ils sont partout. Qui ça ? Ceux qui osent tout bien sûr. D'ailleurs, depuis Audiard (le père) c'est à ça qu'on les reconnaît !
Tenez par exemple la semaine dernière, je vais prendre un café avec un collègue. Le "mange-debout" de l'espace pause a disparu, ne restent que les tabourets. Du coup je demande innocemment où  est passé ce pauvre mange-debout. Un autre collègue, du genre costaud et jovial, me regarde d'un œil espiègle et me lance : "Tu es sûr que tu veux savoir ?"
Flairant l'anecdote qui croustille, je réponds "oui" bien sûr. Et c'est ainsi que j'apprends qu'un quidam a remarqué que le pied chromé de la table était par trop brillant et réfléchissant, que si une dame était assise, dans une certaine position, avec une certaine tenue (une jupe, quoi) et bien dans certains cas... on pourrait voir sa culotte dans ledit pied !
En conséquence de quoi, un quatrième collègue a dû emmener le pauvre pied -qui n'en demandait pas tant- au sablage, en soupirant qu'il ne "pensait pas être entré dans cette boîte pour ça"...
Mon premier réflexe a été de demander qui était le fameux quidam afin de l'éviter, car il m'a l'air bien vicieux.
Là-dessus, j'ai ajouté que pour que l'on puisse voir la culotte de la dame, il fallait une condition supplémentaire : qu'elle en ait une.

mardi 28 août 2018

Nouveau job

J'ai repris le collier (de mouton). D'ailleurs, il faudra que je vous parle de mes vacances. Mais d'abord je vous montre ce que j'ai fait hier :
Une magnifique catapulte orientable, mobile ET volante en Lego. Vous êtes jaloux hein ? Et ben fallait faire comme moi : changer de boîte !

dimanche 29 juillet 2018

Chapeau l'ostéo

Une de mes amies attend des jumelles. Il est d'ailleurs bien regrettable qu'elles ne les ait pas reçues vendredi, cela aurait pu être pratique pour observer l'éclipse.
En tous cas, elle est fatiguée ce qui se comprend aisément vu son état et la chaleur actuelle n'arrange rien bien sûr. La pauvre ne fréquente guère en ce moment que son canapé et son ostéopathe, car elle a un lumbago. Voici ce qu'elle m'écrit :
"A priori, l'ostéo a trouvé des étirements qui me conviennent, je croise les doigts"
Croiser les doigts pour guérir un lumbago ? M'est avis que ce gars-là est très fort...

samedi 28 juillet 2018

Les légumes, c'est bon pour la santé

Les légumes, c'est bon pour la santé, dit-on. Comme je tiens à la mienne, j'ai profité de mes deux premiers jours de congés pour me gaver de Poirot.

lundi 9 juillet 2018

A chacun son médaillé

Il y a deux semaines à Paris, le loup avait pris l'ascenseur avec un "médaillé Fields". La semaine dernière, c'est moi qui suis monté à la capitale avec mes petits sabots, pour en auditionner un. Et toc.
Mercredi dernier, j'ai en effet posé deux questions à un brillant mathématicien et j'ai soigné mon coup, je peux vous le dire. Après une petite pirouette d'introduction destinée à faire sourire, j'ai été factuel, neutre dans l'intention et précis dans l'élocution. Du moins ai-je cherché à l'être.
Je me demande si je suis devenu tout rouge quand le célèbre Professeur m'a répondu que c'étaient deux excellentes questions. En tout cas, j'ai souri, flairant la figure de style. Mais il a alors ajouté qu'il était sincère puis a répondu, non sans élégance, à mes deux questions.
Depuis que j'ai entendu ça, je ne me lave plus les oreilles.

mardi 3 juillet 2018

Le loup et l'araignée

Au Palais de la Bourse mercredi dernier
Le loup eût à pitcher
Le louveteau son frère ce même jour à Paris
Avait à faire aussi
C'était l'occasion rêvée
De se retrouver pour un café
Sur le coup des dix heures
Le loup pour s'éclipser prit donc l'ascenseur
Une araignée aussi l'avait pris
C'était celle de Cédric Villani
Croyez-le ou pas
Il a attendu vendredi soir pour me raconter ça !